Comment réagir face aux IST ?

Le multi partenariat procure énormément de plaisir, mais pas seulement. Parmi les bonus, il y a souvent les Infections sexuellement transmissibles (IST) qui peuvent dans les cas les plus graves causer d’innombrables dégâts. Que faire lorsqu’on est confronté à une situation pareille ? Quels sont les médicaments recommandés pour traiter les IST ?

La conduite à tenir

Les Infections sexuellement transmissibles (IST) se manifestent la plupart du temps quelques jours après les relations sexuelles non protégées. La conduite à tenir en amont est déjà d’utiliser un préservatif.

En revanche, si vous remarquez déjà les symptômes d’une infection sexuellement transmissible (IST), le mieux est de faire un dépistage. Pour cela, il est conseillé de se rendre le plus rapidement possible chez le spécialiste, ou encore au centre de santé le plus proche de votre lieu de vie pour des analyses.

Après cette étape, le spécialiste interprètera les résultats, en les comparant à vos habitudes sexuelles. Il pourra ainsi identifier le virus responsable de votre mal-être et vous recommander un traitement. Il faut souligner ici que les deux partenaires doivent suivre le même traitement, afin d’éviter des rechutes.

Les médicaments utilisés

La majeure partie du temps, les infections sexuellement transmissibles (IST) sont soignées par des antibiotiques. Pour lutter efficacement contre la chlamydia par exemple, le médecin soignant pourrait vous proposer d’acheter de l’azithromycine (cliquez ici pour en savoir plus sur le médicament Azithromycine).

Dans les cas les plus graves, il vous sera recommandé des vaccins ou encore des antirétroviraux. L’étape la plus importante reste le dépistage. N’hésitez pas à sensibiliser votre (vos) partenaire(s) à des méthodes de préventions.

En somme, les infections sexuellement transmissibles (IST) se soignent toutes aujourd’hui, sauf le Sida qui reste encore une grande énigme au sein de la communauté scientifique. Pour prévenir les IST, la meilleure méthode à ce jour reste le préservatif, l’observation et l’abstinence. Prenez soin de vous !

Separator image Publié dans santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *