Comment choisir son ehpad pour alzheimer ?

Pour bien choisir son ehpad pour alzheimer, il est essentiel de définir les besoins de votre proche et de visiter des maisons de retraite pour opter pour celle qui répondra aux exigences de sa pathologie.

Le choix de l’établissement

Il existe différents types d’établissement pour l’admission d’une personne âgée. Afin de bien choisir la structure, il est important de tenir compte de sa pathologie et de ses besoins. Une personne atteinte d'alzheimer doit intégrer un ehpad alzheimer qui connait mieux les spécificités de la maladie pour assurer une bonne prise en charge. De ce fait, discutez en famille ou avec son médecin traitant avant d’effectuer votre choix. Au cas où la personne concernée bénéficie d’une APA (Allocation Personnalisée d'Autonomie), vous pouvez également vous renseigner auprès de l’équipe médico-sociale du conseil départemental.

Une fois que vous avez choisi le type d’établissement adéquat à sa prise en charge, il faudra à la suite situer la zone où sera basé votre recherche. En effet, pour faciliter les visites, il est préférable d’opter pour une zone proche et accessible pour les membres de la famille. De plus, les seniors préfèrent généralement évoluer dans un environnement à proximité de leur domicile actuel. Pour cela, vous devez avoir l’avis d’un professionnel qui vous indiquera quel est le lieu le plus approprié en fonction de ces différents paramètres. Une maison de retraite à proximité du domicile du senior lui permettra de garder des repères et continuer à communiquer avec les habitants du quartier. Si elle est à proximité de votre lieu de travail, cela vous permettra également de lui rendre visite pus souvent.

Les services proposés par l’ehpad pour alzheimer

Pour vous assurer du bien-être de la personne atteinte d’alzheimer, vous devez choisir une maison de retraite dont le personnel est formé à la prise en charge des troubles de la mémoire, du comportement, du langage et du jugement des résidents. Le personnel d’une ehpad pour alzheimer doit également pouvoir gérer certains symptômes tels que la déambulation, la désorientation et l’agitation.

De ce fait, l’évolution de la maladie sera limitée par les soins apportés par les professionnels de la maison de retraite. Ces derniers emploient un ensemble de méthodes pour accompagner les malades notamment la stimulation motrice, cognitive ou sensorielle et des activités (musique, art, cuisine).

Separator image Publié dans santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *