Ce qu’il faut savoir sur le Botox

Même si c’est un sujet qui fait parler, et souvent à controverse, le Botox reste assez mystérieux. Il s’agit d’une des interventions de chirurgie les plus pratiquées par les médecins esthétiques. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le Botox.

Le Botox, quésaco ?

Le Botox, extrait de la toxine botulique, est un produit utilisé pour diminuer la contraction des muscles. Cette toxine a pour action principale de bloquer l’influx nerveux entre le cerveau et la fibre musculaire. Elle permet donc de limiter la contraction d’un muscle. Voilà pourquoi il est utilisé pour traiter les rides d’expression au niveau du visage.

Il peut aussi être utilisé dans le traitement de l’hyperhidrose ou transpiration excessive. Le Botox est alors injecté directement dans les zones transpirant beaucoup, surtout dans les aisselles.

Il existe plusieurs marques de toxine botulique qui présentent des différences surtout au niveau des dilutions, de la diffusion du produit une fois injecté ou de la durée d’action.

Comment se passent les injections de Botox ?

Comme le préconise le docteur Alliez, spécialiste des injections de Botox en Corse, il faut prendre un premier rendez-vous avec son chirurgien pour déterminer le nombre d’injections nécessaires, à quel endroit les faire mais aussi déterminer s’il n’existe aucune contre-indication aux injections.
Lors de la première année de traitement, il faut compter une injection chaque trimestre pour bien bloquer les fibres musculaires puis passer ensuite à 2 ou 3 injections par an.

Durant l’intervention, le chirurgien injecte le produit à l’aide d’une aiguille dans les endroits à traiter (front, arcade sourcilière, lèvres…). Le Botox est injecté directement dans le muscle à l’endroit de la ride afin de supprimer la contraction du muscle qui en est responsable. C’est quasiment indolore, l’aiguille est très fine. Certaines petites ecchymoses peuvent néanmoins survenir aux points d’injection.
Les injections se font en quelques minutes, l’examen préalable est le plus long de la séance. Le chirurgien doit, en effet, faire une analyse rigoureuse des rides ainsi que de la musculature du patient pour obtenir un résultat optimal et le plus naturel possible.

Les suites de l’intervention

Le patient n’a pas besoin de se reposer ou de suivre un traitement quelconque après des injections de Botox. La substance reste active entre 3 et 6 mois. Il est donc nécessaire de reprendre les injections si vous voulez continuer à en ressentir et en voir les effets.
Aucune préparation n’est nécessaire avant les injections et vous pouvez continuer à utiliser vos soins cosmétiques habituels après l’intervention. on parle d’ailleurs de médecine esthétique plutôt que de chirurgie plastique.

Si vous souhaitez prolonger les effets de la toxine botulique, pour certaines rides bien marquées ou particulièrement profondes, comme la ride du lion, vous pouvez vous faire injecter de l’acide hyaluronique environ une quinzaine de jours après les injections de Botox. C’est valable si vous trouvez que les rides ne sont pas assez estompées. La combinaison de ces deux substances est possible et non dangereuse.

Si, pour une raison ou pour une autre, vous décidez d’arrêter les injections, cela n’aura pas d’impact sur votre peau. Vous retrouverez alors votre apparence initiale, d’avant les injections. Les rides apparaissent de nouveau et aucun “dégât” n’est à déplorer sur votre visage.

Separator image Publié dans santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *