Hoquet : Combien de temps et comment l’arrêter ?

Gênant mais inoffensif, le hoquet s’invite à n’importe quel moment. Nos astuces et solutions naturelles pour le stopper.

Il survient sans prévenir et même s’il ne dure pas longtemps, on a toujours l’impression qu’il ne va jamais s’arrêter. Le hoquet est une contraction brusque, spasmodique t involontaire du diaphragme associée à une constriction de la glotte qui ne s’ouvre pas. L’air est donc piégé et émet une pression sur les cordes vocales, ce qui provoque ce bruit caractéristique, intermittent et qui peut durer quelques minutes. Ses causes ? Un repas avalé trop rapidement ou trop copieux, une boisson gazeuse, une mauvaise digestion, le stress parfois aussi. Le hoquet est très majoritairement sans gravité et cesse en quelques minutes ou quelques heures mais s’il est très fréquent ou persiste au-delà de 48 heures, consultez votre médecin.

Hoquet solution : Buvez de l’eau

Buvez un grand verre d’eau froide lentement, sans respirer entre les gorgées. En comprimant le diaphragme, vous stimulez le pharynx et arrêtez les contractions. Vous pouvez aussi essayer la technique du verre d’eau bu à l’envers car galvaniser le palais aurait un impact sur le centre du hoquet : remplissez un verre d’eau puis glissez votre menton dans le verre en plaçant la bouche sur le bord du verre du côté opposé. Penchez vous en avant et buvez doucement, tête en bas.

Hoquet : Agissez sur la respiration

Pour faire cesser ce spasme, vous pouvez obliger le diaphragme à se contracter en gonflant les poumons à fond. Retenez longuement votre respiration, l’augmentation du taux de dioxyde de carbone clans le sang fait céder les spasmes. La manœuvre « de Van Wylick » consiste à bomber la poitrine et à rapprocher les omoplates en tirant les épaules le plus en arrière possible. En quelques secondes, le hoquet est stoppé. Le hoquet étant un spasme du diaphragme, en le comprimant, celui-ci peut se détendre : allongez-vous sur le dos et ramenez vos genoux sur la poitrine.

Des solutions naturelles pour lutter contre le hoquet

– En homéopathie : prenez 2 granules de Cuprum metallicum, 5 CH toutes les 10 minutes jusqu’à l’arrêt du hoquet

– En aromathérapie : déposez sur un sucre ou un comprimé neutre, 1 goutte d’HE Estragon ou 1 goutte d’HE Basilic, des plantes aux propriétés antispasmodiques. Renouvelez 10 minutes plus tard si nécessaire. Vous pouvez aussi les appliquer localement sur le diaphragme en les mélangeant à une huile végétale (amande douce, coco, olive … ). Les concentrations des HE sont importantes, il est donc recommandé de prendre des précautions lors de leur utilisation. Elles sont contre-indiquées chez la femme enceinte et l’enfant de moins de 7 ans. Achetez les produits labellisés HEBBD ou HECT et respectez à la lettre leur mode d’utilisation. D’autres traitements naturels ont fait leurs preuves comme manger un morceau de sucre imbibé de vinaigre ou de citron – l’acidité en contractant l’estomac, interfère sur le diaphragme – ou déclenchez un éternuement en respirant du poivre.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *