Gélules solaires : sont-elles vraiment efficaces ?

Elles envahissent les publicités à la télévision et les rayons des pharmacies et parapharmacies, prétendant préparer la peau au soleil et activer le bronzage. Les avez-vous reconnus ? De forme oblongue, de couleur dorée, les compléments alimentaires solaires se sont fait de fervents adeptes au fil du temps. Comment agissent-ils, sont-ils vraiment indispensables quand vient l'été ? Quelques réponses dans cet article.

Quel est leur mode d'action ?

Les gélules solaires préparatrices du Laboratoire Lescuyer contiennent des caroténoïdes apportant à la peau des anti-oxydants puissants. Ils donnent à l'épiderme une meilleure résistance à l'exposition solaire. On en trouve notamment dans de nombreux végétaux colorés, comme les carottes, le melon, les poivrons, les abricots et même dans les légumes verts à feuilles. A partir de 30 mg/jour de bêta-carotène en gélules (considéré comme « forte dose »), ou en conséquence d'une alimentation très riche en aliments contenant du bêta-carotène, on remarque une coloration orangée de la peau. Ce phénomène n'est pas dangereux pour la santé et ses effets s'estomperont lorsque la quantité de caroténoïdes aura diminuée. 

Est-il vraiment utile d'en prendre ?

Les peaux très claires qui ne supportent pas le moindre UV, les personnes sujettes aux coups de soleil ou victimes de lucite trouveront un apaisement avec ce type de gélules. Elles atténueront l'éruption de boutons sur le visage, les bras et le décolleté et les démangeaisons qui vont avec. Leur efficacité quant à la sublimation du bronzage n'a pas encore été démontrée scientifiquement. La durée du traitement et le dosage non plus. Ce qui est sûr en revanche, c'est que ces gélules ne dispensent aucunement d'appliquer régulièrement et en quantité suffisante de la crème solaire sur les parties du corps exposées au soleil. 

Vous l'aurez compris, les gélules solaires ne sont ni obligatoires ni à proscrire. Chacun se décidera en fonction de sa peau, de sa condition physique (elles sont interdites pour les femmes enceintes ou allaitantes) et des objectifs visés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *