Comment utiliser la cosmétique bio pour notre peau ?

Les cosmétiques bio tendent à s’universaliser et se retrouvent sur tous les marchés en targuant de leurs bienfaits sur la peau et sur l’organisme en général. Précaution oblige et préservation de la santé exige, l’utilisation de cette catégorie de produits doit être connue et bien maîtrisée afin de garantir le résultat escompté. Normalement, leurs applications sont toutes aussi similaires à l’emploi des cosmétiques classiques, c’est-à-dire ceux qui renferment des actifs chimiques. Ce n’est pas parce qu’ils portent le label bio que chaque personne peut les utiliser comme bon leur semble, le risque zéro n’existe pas. Les consignes propres à chaque produit doivent être respectées au risque de ne pas obtenir les effets attendus.

Reconnaître les vrais cosmétiques bios

Cette classe de produits de beauté est élaborée à partir d’ingrédients naturels provenant de l’agriculture biologique. Leurs actifs sont vingt et cent par rapport aux cosmétiques classiques ou conventionnels, d’où leur efficacité accrue. Les agents conservateurs ainsi que les additifs chimiques, comme les sels d’aluminium, les silicones et le paraben, sont absents. La présence et l’absence de ces derniers dans un produit bio peuvent être vérifiées sur l’étiquette, sur la partie énumérant les ingrédients. Il en va de même des proportions en pourcentage réel des ingrédients bio et naturels. Ces cosmétiques sont le plus souvent contrôlés par un organisme indépendant qui vérifie la composition et le processus de fabrication, et qui permet d’avoir une certification ou d’appartenir à un label. Les véritables cosmétiques bio doivent appartenir à un label, ou du moins porter une certification. Effectivement, cette attribution n’est assignée qu’aux produits respectant une certaine réglementation. Il est à remarquer que les produits bio ne sont pas testés sur les animaux.

Utilisation des cosmétiques bio

« Tout vient à point à qui sait attendre », une expression qui définit bien l’action des produits de beauté bio. La patience est de mise avec ce genre de cosmétique car les résultats ne sont visibles qu’après un certain temps. Il ne faut surtout pas peiner à continuer les soins et les diverses applications sur le long terme. En revanche, la quantité indiquée et la fréquence doivent être bien respectées.

Normalement, les fabricants n’emballent que la quantité requise dans la limite du délai d’application. Sans conservateur, ces produits ne se stockent pas. Une fois la boîte entamée, il faut la terminer, tout en respectant le mode d’application.

La provenance de leurs actifs, c’est-à-dire l’agriculture bio, n’enlève pas les caractères allergènes de certains ingrédients. Les sujets à terrain allergique doivent toujours tester les cosmétiques bio avant l’achat.

Certaines personnes ne supportent pas le contact des huiles essentielles sur leur peau. Ces produits peuvent provoquer l’apparition d’importantes réactions cutanées, généralisées chez certains sujets. Le choix du produit doit s’effectuer avec délicatesse, tout en tenant compte des caractéristiques de la peau et des actifs qu’elle ne peut pas supporter.

Les conseils susmentionnés, notamment ceux qui se rapportent aux effets indésirables et aux contre-indications, doivent être retenus afin de contourner les éventuels problèmes et les complications chez les personnes trop sensibles. Leur origine, provenant de l’agriculture biologique, ne garantit pas leur inoffensivité, donc il faut toujours faire attention.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *