Arrêter de fumer grâce à l’acupuncture : les points à comprendre sur la méthode 

Gommes, cigarettes électroniques ou patchs, les solutions pour traiter l’addiction au tabac sont nombreuses. Mais leur efficacité dépend des habitudes de chacun, d’autant plus qu’elles ne sont pas sans risque, car les effets secondaires sont sans appel. Mais une autre alternative plus douce et plus naturelle s’offre désormais aux fumeurs qui désirent arrêter de fumer. Il s’agit de l’acupuncture.

L’acupuncture : la meilleure solution pour effectuer un sevrage tabagique

Le tabagisme est dangereux pour la santé. Les fumeurs en sont conscients, mais à cause de leur dépendance, il leur est difficile de tout arrêter du jour au lendemain. Pourtant, chaque année, des milliers d’entre eux décident de commencer un sevrage tabagique. Si certains y arrivent par la seule force de la volonté, d’autres ont besoin de suivre des traitements antitabac. Pour cela, le marché propose diverses solutions. Mais afin d’éviter les effets secondaires des substituts nicotiniques, plusieurs personnes choisissent désormais de se tourner vers la médecine douce, comme l’acupuncture.

Cette discipline de la médecine traditionnelle chinoise est connue pour ses nombreux bienfaits. Elle peut également aider les fumeurs à sortir de l’emprise du tabac. Il s’agit d’une technique qui consiste à implanter des aiguilles dans le corps, plus particulièrement, sur les fameux « points chiapi » situés sur les ailes du nez, sur la main et au-dessus de l’oreille. Cela sert à rééquilibrer l’énergie dans l’organisme. Cette méthode simple et naturelle serait 4  ou 5 fois plus efficace que les patchs et les gommes à mâcher. En outre, elle ne présente aucun effet indésirable et réduit les risques de rechute. Effectivement, la dépendance disparaît au fil des séances.

Le déroulement de la séance d’acupuncture

Ce traitement doit être dispensé par un praticien certifié. Afin de dénicher un acupuncteur de confiance, on peut se faire conseiller par son médecin traitant. Par ailleurs, si l’on veut y aller par ses propres moyens, il est aussi possible de trouver des spécialistes sur internet. Un acupuncteur Nantes dispose par exemple d’un site web à partir duquel l’intéressé pourra demander de plus amples informations concernant la technique.

La séance débute toujours par un diagnostic pendant lequel le professionnel interroge le patient sur son mode de vie afin de connaître davantage sur sa dépendance et son état psychologique. Après cette étape, le fumeur sera ensuite conduit dans une salle calme qui invite directement à la détente. Le praticien implantera les aiguilles pendant 20 minutes. Il s’agit d’une méthode indolore qui assure le rééquilibre du corps. Seuls quelques engourdissements seront ressentis par le patient. Parfois, une à deux sessions suffisent  en fonction de la volonté de chacun.

Chacun peut aussi profiter de ces traitements en dehors d’un sevrage tabagique pour soulager des maux divers. L’acupuncture permet de traiter la fatigue chronique ou encore les troubles du sommeil. Cette thérapie n’engendre aucune complication. Ainsi, il convient à tout le monde. Aujourd’hui, cette pratique médicale s’invite dans les établissements hospitaliers. Elle est particulièrement conseillée aux patients admis en soins palliatifs. Effectivement, l’acupuncture atténue les effets indésirables des chimiothérapies et augmente les chances de rémission.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *